Autres·Catég·Lifestyle

Les femmes et le harcèlement de rue + mon expérience

Aujourd’hui j’ai envie de te parler d’un sujet qui touche en grande majorité les femmes. Je sais que vous êtes pratiquement que des femmes à me suivre, ce qui explique le sujet.

Le harcèlement de rue (ou HDR pour l’abréviation) vise à interpeller des personnes verbalement ou non, en les insultant, en les regardant avec insistance, en leur faisant des commentaires sur leur tenue, ou bien même en intervenant directement sur le corps de la personne (mains aux fesses, caresses… et j’en passe) en raison de leur sexe, de leur genre ou de leur orientation sexuelle. Vous savez, les sifflements, les commentaires sexistes… que certaines personnes entendent à longueur de journée (malheureusement). Ces comportements touchent les femmes et aussi les personnes LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres) en GRANDE majorité.

Quelques chiffres (plutôt alarmants !) :

  • 65% des Françaises ont subi le harcèlement de rue avant 15 ans
  • Et 82% avant 17 ans
  • 100% des utilisatrices des transports en commun en France ont été victimes au moins une fois de harcèlement sexiste ou d’agressions sexuelles
  • 76% des Françaises ont déjà été suivies dans la rue
  • La moitié des Françaises ont déjà changé leurs fringues de peur d’être interpellées ou harcelées
  • 75% des insultes faites aux femmes dans la rue proviennent d’hommes

MON EXPÉRIENCE :

J’ai 16 ans pour rappel. J’en ai été victime 2 fois et j’espère que ce chiffre restera à 2. Ce n’est pas des cas très graves, certes mais j’avais quand même envie de t’en parler.

Je n’habite pas dans une grande ville donc le harcèlement de rue est beaucoup moins présent même s’il peut l’être.

1 : Ce jour-là d’hiver de cette année scolaire (pas encore de neige), c’était la journée chic et choc dans mon lycée, j’étais donc habillée chic : une jupe plissée kaki qui m’arrivait aux chevilles, un blouson noir et des bottines noires à talons.  J’étais à mon arrêt de bus tranquillement sur mon téléphone lorsqu’un homme plutôt âgé m’a lancé une phrase du genre « Il ne fait pas un peu froid pour porter une jupe ? ». Je vous avoue que sur le coup j’étais plutôt surprise que l’on me fasse une remarque sur ma jupe. Ce n’était pas une remarque désobligeante comme « salope » ou « vas te faire foutre » mais c’est une remarque complètement déplacée. Nous vivons dans un pays libre où nous avons la chance de nous habiller comme on le désire alors personne n’est en droit de vous faire une remarque de ce type qu’il fasse chaud ou froid. Ce qui m’a le plus surprise c’est qu’on me fasse une telle réflexion alors que j’avais une jupe longue jusqu’aux chevilles.

2 : Cette fois-là, c’était au lycée, il n’y a pas très longtemps d’ailleurs (en mars-avril je dirais). La sonnerie venait de sonner et je devais me rendre à mon auto-école. Je marchais tandis que trois garçons marchaient. Bon voilà rien d’extraordinaire (haha) sauf que un des trois m’a sifflé. Sur le coup je me suis dit que ce n’était certainement pas pour moi et de plus il sifflait peut-être juste comme ça. En y réfléchissant juste après qu’il soit passé, ce n’était pas un sifflement simple, c’était un sifflement de rue si je puis dire hihi. A ce moment, je n’ai même pas relevé la tête parce que si je la levais je me serais sentie humiliée sans pouvoir faire grand chose. Il y avait des gens derrière mois mais beaucoup plus loin quand même. Puis, lorsqu’une bande de gars marchent et que pile au moment où vous passer un des trois se met à siffler,vous comprenez bien que c’est adressé à vous. Ce jour-là j’étais habillée avec un long manteau, une écharpe qui m’arrivait pratiquement à la bouche (sans rire vu le froid qu’il faisait) ainsi qu’un pantalon et des chaussures plates.

Je précise que je ne suis pas le genre de filles à faire les yeux doux aux garçons où bien même à leur sourire comme ça, alors que je ne les connais pas. Ce genre de sourire peuvent être mal interprétés…

Et vous, en avez-vous déjà subi ?

Exemples de témoignages (je les mets aussi en anglais car des personnes ne parlant pas le français ou peu me suivent) : 

Lien des photos avec témoignages :

Si vous voulez en savoir plus sur les top 10 des choses que les femmes en ont marre de subir : http://www.topito.com/top-trucs-harcelement-rue-quotidien

Je n’arrive pas à comprendre ce genre de comportement. Il y a de plus en plus d’hommes qui font subir ça aux femmes. Je ne pense pas que ce soit en rapport avec leur éducation (même si pour quelques uns, c’est valable). Les hommes devraient plutôt être féministes (=homme ou femme étant pour l’égalité des hommes et des femmes) et non des macho (personne qui sont pour le fait qu’un homme soit supérieur à une femme).

A vous les harceleurs de rue, savez-vous ce que ça fait de se faire accoster toute la journée pour entendre la même disquette ? Les attouchements tout au long de la journée dans les transports en communs, vous savez ce que ça fait ? Vous êtes là comme une bécasse à attendre votre prochaine station de métro pendant qu’un homme se permet de toucher votre décolleté et que vous savez que vous ne pouvez rien faire de plus que ce que vous lui avez dit : stopper. Malheureusement, beaucoup de gens voient mais ne disent rien dans ces moments et ça c’est le plus triste.

Cet article est dédié à vous mesdames, qui subissent ça tout les jours mais aussi aux hommes qui respectent les femmes et qui sont contre ce harcèlement.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

9 commentaires sur “Les femmes et le harcèlement de rue + mon expérience

  1. Très bon article! Malheureusement le HDR est encore quelque chose de très commun, et banalisé.. J’ai 19 ans et plusieurs fois j’ai subi du HDR. Une fois qui m’a pas mal marqué, c’est quand j’allais au lycée avec une amie, et deux renois nous ont dit un truc (je ne sais plus quoi) et nous n’avons pas répondu, nous avons avancé. Et ils nous ont reproché de ne pas avoir répondu. Un jeudi soir dans ma ville, nous sommes sorties avec 2/3amies. Nous sommes passées devant un bar et un gars nous en dit en passant « salope », pas mal drôle quand même. Après nous nous sommes déjà faites sifflées dans la rue avec des amies. D’habitude je me « rebelle » pas trop face à ce genre de comportements, mais plus je grandis, plus j’ai envie de leur répondre à ces personnes quand elles font ça

    Bref, des bisous!

    Aimé par 1 personne

      1. Oui c’est ce que je me disais au début, mais à un moment donné je pense qu’il faut ouvrir sa bouche. On ne peut pas rester sans rien dire, c’est anormal..
        Après je sais très bien que si je réponds à une personne, ça peut très mal se passer. Mais je pense que si je me rebelle, ça sera dans un endroit où je pourrais me « défendre », être vue, pas une petite rue sombre etc.. enfin à voir la situation..

        Aimé par 1 personne

  2. comme je n’ai que 14 ans je n’ai pas encore et j’espère que jamais je ne subirais ce traitement mais tu as raconté à tes parents je suppose et qu’est-ce que ton père t’a dit ?

    Aimé par 1 personne

    1. Bah pour la réflexion sur la jupe, il n’y a pas grand chose à dire. Les sifflements, j’en ai pas parlé car bonne question, je ne sais même pas. Je crois que je n’y tiens pas vraiment compte, je pense que c’est pour ça que je n’ai même pas eu la réflexion d’en parler.
      Je te remercie pour ton commentaire 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s